Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

lundi 27 avril 2015

Le nouvel espace Charette interactif à La Chabotterie


Un roman sur les Pontons de Rochefort vient de paraître

Marieke Aucaute, auteure d'une quinzaine d'ouvrages - essais, nouvelles, pièces de théâtre... - avait autrefois travaillé sur un sujet cher au cœur de certains d'entre-nous : les braconniers et le braconnage.
 En Anjou, dans le baugeois, plus précisément dans sa région en partie chouanne (Daumeray, Morannes, Etriché, Durtal...), dans les paroisses sarthoises de Notre-Dame-du-Pé, Précigné, La Chapelle d'Aligné, et dans la Mayenne (Saint-Denis d'Anjou...), s'était illustré, entre 1854 et 1857, un formidable et légendaire braconnier, soutenu par toute une population : Louis Rougé.
 A mes yeux il est le dernier chouan de l'Anjou. Dans son affaire se retrouvent tous les thèmes de l'ancienne chouannerie : l'anti-étatisme, l'anti-ville, etc. Lors de son arrestation, dans la matinée du 21 janvier 1857, à l'heure où les royalistes commémoraient l'assassinat de Louis XVI..., on retrouva sur lui un... "chapelet". Il n'est pas certain que les " Marianistes " de Trélazé en relation avec le braconnier, d'après certains romanciers de gauche en mal d'imagination, en portaient un sur eux... Bien mieux, par sa famille maternelle, Rougé appartient bien plus au monde blanc qu'à ce monde rouge que l'on connaissait très peu dans cette partie du Baugeois, nommé parfois " le baugeois mystique ".
 En 1981, Marieke Aucante et son mari, Pierre, ont publié une première mouture de leurs recherches sur les braconniers et le braconnage, Les braconniers 1000 ans de chasse clandestine (ed. Aubiers). Ce n'était qu'un galop d'essai parfaitement réussi sur ce passionnant sujet. En 1989, nos deux auteurs - des solognots ! - publièrent leur grand ouvrage sur le même sujet, Le livre du braconnier, chez Albin Michel (rééditions 2002 et 2004). Dans cet ouvrage, Marieke et Pierre Aucante offraient une large place au braconnier angevin.
Aujourd'hui Marieke nous surprend  très agréablement, avec un nouveau roman intitulé : Moi Augustin, prêtre martyr de la Révolution française. Je l'avoue, je ne m'attendais pas à tant d'excellence. Il s'agit là d'un très beau roman, magnifiquement écrit, consacré à ces prêtres réfractaires au serment, condamnés à la déportation en Guyane, mais qui ne quittèrent jamais la rade de Rochefort. L'auteure pose un regard neuf sur ce sujet et cet ouvrage vous apprendra beaucoup plus  que certains récits soi-disant historiques.
Autre bonne nouvelle, Marieke s'intéresse de plus en plus aux guerres de l'Ouest. Je suis sûre qu'elle puisera dans ses nouvelles recherches le sujet d'un autre roman. Marieke n'a pas fini de nous passionner et de nous enchanter. Son mari, lui aussi auteur de nombreux ouvrages, est pour l'instant rétif à nos sujets, paraît-il, mais un jour viendra... Car Madame est éloquente et convaincante... Au fait Marieke est grand reporter à France Télévision, et journaliste dans l’émission de médiation : Votre télé et vous de Marie-Laure Augry. Alors...
 Si vous êtes des nôtres le 20 juin prochain, à Rocheservière, vous pourrez rencontrer Marieke Aucante. Elle sera parmi nous pour présenter et dédicacer son dernier ouvrage. Si vous voulez, dès maintenant, voir et entendre Marieke Aucante, regardez la vidéo suivante.


Marieke Aucante, Moi Augustin prêtre martyr de la Révolution française, Editions Salvator, 103, rue Notre-Dame-des-Champs, F-75 006 Paris, 20 € chez votre libraire.

jeudi 23 avril 2015

Un livre sur Gonnord-Joué-Etiau (Valanjou), et la mère Onillon

     La Vendée Militaire propose un nouveau cahier d'études et de documentations historiques sur les guerres de Vendée. Cette livraison de 255 pages est consacrée aux travaux récents réalisés par la Vendée Militaire. Dominique Lambert de La Douasnerie propose une longue étude sur l'affaire de "la mère Onillon" et livre une incroyable documentation à ce sujet.
Après cette lecture l'affaire est définitivement entendue. Cet ouvrage contient aussi - et c'est une très bonne idée - la publication du témoignage de l'abbé Charles Renaudet sur "la mère Onillon", qui, en réalité se nommait Jeanne Albert, veuve de François-Michel Gelineau. 
     Wilfrid Paquiet publie la totalité des demandes de pension des soldats vendéens de Gonnord et de Joué. Il donne également la liste des victimes de ces deux paroisses. Cet ouvrage se termine par plusieurs pièces annexes d'un grand intérêt. On sait que Wilfrid Paquiet prépare une bibliographie du chanoine Uzureau, en attendant l'achèvement d'une autre bibliographie, celle du comte de Chambord.

En vente au prix de 32 € (+ 4 € de frais de port). Chèque à l'ordre de Vendée Militaire, 2 avenue de la gare, 49123 Ingrandes-sur-Loire

dimanche 19 avril 2015

Magnifique journée de la Vendée Militaire, hier, à Valanjou

video+

 Un public très nombreux assistait, hier, à la magnifique journée de la Vendée Militaire à Valanjou, près de Chemillé. Parcours passionnant, le matin, autour de certains lieux de la mémoire vendéenne dans cette paroisse :
 La Galonnière et le souvenir de M. de Dommaigné, commandant de la cavalerie vendéenne, tué à Saumur le 9 juin 1793.
 L'oratoire des Rebretières marquant le lieu de deux massacres, dans le champ des Brediennes, les 23 janvier et 6 avril 1794.
La Croix des Martyrs, au début de la route de la Salle-de-Vihiers, qui rappelle le massacre de 200 personnes le 25 janvier 1794.
Que dire du déjeuner servi à La Fardellière, autrefois domaine seigneurial appartenant à Marie-André du Verdier de Genouillac..? Un seul mot : succulent !
 A 15h00, inauguration à La Grue, devant une foule de gens, de la plaque commémorative en l'honneur de Jean Onillon l'aîné, Jean Onillon le jeune et de Jeanne Albert, veuve de François-Michel Gélineau.
Après la visite des ruines de La Grue, salle comble pour la 204e veillée vendéenne, menée de main de maître par le président de la Vendée Militaire, Dominique Lambert de La Douasnerie. 
Une journée qui restera dans les annales de l'association.
Merci à M. le maire de Valanjou, à la princesse Gilone de Caraman-Chimay, au comte de La Buharaye et au comte Raoul du Réau de La Gaignonnière, au vicomte et à la vicomtesse Bernard de Genouillac, à M. de Brugières, aux nombreux et sympathiques descendants des familles Onillon et Albert. Merci à Olivier, Nelly, Clémence et Nathan Auzureau, et à tous ceux, si nombreux, qui ont tenu à participer à cette grande journée si émouvante par moments.
N'oublions pas également Wilfrid Pasquier, coauteur, avec Dominique Lambert de La Douasnerie, d'un ouvrage sur Gonnord et Valanjou, contenant les notices de chaque soldat vendéen, et de chaque victime de la Révolution, de ces deux paroisses légendaires de la Vendée, ainsi que l'histoire de La Grue et de la "Mère Onillon". Ouvrage de 250 pages toujours disponible au prix de 32€ (+ 4€ de port chèque à l'ordre de Vendée Militaire, 2 avenue de la gare, 49 123 Ingrandes).
Prochain rendez-vous : 20 juin à Rocheservière, à l'occasion de la célèbre bataille du 20 juin 1815. Journée organisée par la Vendée Militaire, avec la collaboration du comte Raoul-Wolfgang du Réau de la Gaignonnière et du vicomte Arnaud de Cambourg, président d'honneur de la Vendée Militaire.

Retenez cette date : samedi 20 juin 2015


Plaque offerte par la Vendée Militaire

Evocation de la Croix des Martyrs de Valanjou, par Dominique Lambert de La Douasnerie

Pendant le déjeuner Dominique Lambert de La Douasnerie saluant chacun des nombreux convives

Le comte de La Buharaye, président du Cercle légitimiste Châteaubriand;
à la droite de Dominique Lambert de La Douasnerie, la princesse Gilone de Caraman-Chimay,
à sa gauche madame Huguette Régnard
Inauguration de la plaque commémorative à La Grue, par le maire de Valanjou,
la famille Albert et le président de la Vendée Militaire, Dominique Lambert de La Douasnerie
Dominique Lambert de La Douasnerie évoquant l'histoire de La Grue
et des familles Onillon, Gélineau et du Verdier de Genouillac

Dominique Lambert de La Douasnerie en compagnie de Olivier et Nelly Auzureau
et leurs deux enfants Clémence et Nathan qui ont accueilli chaleureusement la Vendée Militaire
Des participants autour des vestiges du château de La Grue; on reconnaît Christophe et Bénédicte Pineau,
Jean-Paul Retailleau, Nicole Stevens, etc.

Une partie de l'assistance pendant l'évocation de Dominique Lambert de La Douasnerie à La Grue

204e et splendide veillée vendéenne à Valanjou, animée par Dominique Lambert de La Douasnerie


l'auditoire attentif pendant  la 204e veillée vendéenne

mercredi 15 avril 2015

Pour réussir votre journée à Valanjou samedi 18 avril 2015

Derniers préparatifs : voila l'invitation et les points de rendez-vous repérés dans le plan de la commune et le plan intra-muros
(pensons au covoiturage durant la journée, pour se garer plus facilement dans chaque lieu visité)

la 204e veillée vendéenne aura lieu à la mairie


Valanjou centre-l'église de Gonnord-la Croix des Martyrs-la Mairie 


Valanjou-la Galonniere-la Rebretière-la Fardellière-la Grue