Le 21 avril 2017, à 20h45 conférence de Dominique Lambert de La Douasnerie à Paris (Centre Bergère, 9, rue bergère - Paris IX), sur le thème: Le général Bonchamps. Sa vie et sa grâce aux prisonniers républicains. Entrée libre.

vendredi 30 novembre 2012

Les Veillées vendéennes

« A l’écoute de Dominique Lambert, j’ai toujours eu l’impression d’assister à une veillée du temps de la Restauration quand les anciens, le soir au coin du feu, racontaient la grand’guerre. Il me semble qu’il parle comme un acteur du drame… » Ces paroles recueillies lors d’une Veillée vendéenne résument à elles seules l’esprit de ces soirées qui perpétuent de paroisse en paroisse la transmission des traditions orales. 

Image de la 197e Veillée vendéenne à La Jumellière, le samedi 20 octobre 2012
« Pour recueillir tous ces témoignages, j’ai commencé il y a de cela trente ans, j’avais vingt ans ! – parcourir le vieux pays dans tous les sens, raconte Dominique Lambert de La Douasnerie dans l’introduction de ses Souvenirs de l’épopée vendéenne. Je crois que je connais l’histoire de chaque croix de carrefour de la Vendée Militaire, poursuit-il. J’allais frapper à la porte des anciens dont on m’avait dit qu’ils connaissaient les vieux dires. Eux-mêmes avaient entendu raconter la grand’guerre par leurs grands-parents, lesquels avaient parlé avec une telle conviction que mes témoins me disaient parfois : J’ai vu dire… A tel point que je me demandais s’ils ne croyaient pas avoir vu les événements qu’ils me racontaient. J’écoutais, un crayon et un carnet de notes sur la table, ici un châtelain, là un vieux curé de paroisse, plus loin un métayer qui en savait long. Cette enquête était passionnante, mais elle avait le défaut d’être lente. C’est pourquoi j’ai créé les Veillées vendéennes. Elles permettent de réunir le maximum de personnes intéressées par l’histoire de leur localité, possesseur ou non de traditions orales. »

« A une veillée, c’est une femme qui lui dit que sa mère avait connu Jeanne la mancote (manchote), cette petite fille qu’un soldat républicain de 1794 avait épargnée en ne lui tranchant qu’un poignet, afin qu’elle se souvienne. Elle avait vécu de petits métiers, on en avait une photographie prise devant l’église de sa paroisse. Il ne restait plus qu’à trouver le dossier de demande de pension et à lui rendre son nom… »

A l’instar d’Henri Bourgeois, directeur de la revue La Vendée historique au début du XXe siècle, Dominique Lambert de La Douasnerie poursuit encore aujourd’hui cette quête d’anecdotes en parcourant inlassablement ce vieux pays qu’il aime tant, pour transmettre à ses habitants la mémoire de leurs anciens. La prochaine étape aura lieu à Nuaillé, dans la Salle Chouteau, près de l'église, le vendredi 8 mars 2013 à partir de 20h30.

La carte ci-dessous localise les Veillées vendéennes animées depuis 1976, principalement dans les Mauges, sur la base de la liste établie par Wilfrid Paquiet dans la revue Savoir n°59 (décembre 2001). Elle sera complétée et mise à jour pour les Veillées de la décennie suivante.
   

Afficher Veillées vendéennes sur une carte plus grande

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire