Le président de la Vendée Militaire et le conseil d'administration vous souhaitent un saint et joyeux Noël, une bonne année, une bonne santé et le paradis à la fin de vos jours.

samedi 28 octobre 2017

vendredi 27 octobre 2017

Reprise des veillées vendéennes à La Tourlandry, le 24 novembre 2017


     Animée par Dominique Lambert, président de la Vendée Militaire une Veillée vendéenne, - la 215e - aura lieu le samedi 24 novembre prochain à La Tourlandry (20h00, au foyer Saint-Vincent).

    Le but de ces veillées est de découvrir ou redécouvrir l’histoire des guerres de Vendée dans les localités angevines, à partir des archives et de la tradition orale. On évoquera le dernier seigneur de La Tourlandry, Jean-Baptiste-Antoine de La Haye-Montbault, aussi seigneur des Hommes. 
     Il sera question de l’assemblée électorale du 4 mars 1789, des idées nouvelles, du refus du serment du curé de la paroisse, l’abbé Mathieu O’Héa, des vicaires Bodi et Grolleau, également réfractaires au serment; du refus de la conscription et de l’entrée en guerre contre la Convention de nombreux landericiens. 81 anciens batailleurs vivaient encore en 1824, et 46 veuves firent des demandes de pension en 1823.

       De magnifiques personnages de l’épopée vendéenne seront évoqués : Jean Revellière, de la Hunaudière, Nicolas Baranger, François Mosset, le commissaire aux vivres, etc. On parlera du «  voyage d’outre-Loire », comme disait François Bersan. On sait que le bourg et l’église de La Tourlandry furent incendiés le 22 janvier 1794.
     La paroisse compte de nombreuses victimes de la Révolution : trois femmes noyées en Loire, 59 autres femmes en prison à Montreuil-Bellay et 19 en prison à Doué, etc. On évoquera la duchesse de Berry qui traversa le bourg le 7 juillet 1828. En 1831, Louis Sortant, maçon-vitrier, commandait une bande de réfractaires, des opposants à Louis-Philippe. A l’Angibourgère, le 9 octobre 1831, les Chalopin, le père et le fils, très favorables à la monarchie de juillet, furent assassinés par des inconnus.

Toutes ces histoires, et bien d’autres, seront évoquées lors de la veillée du 24 novembre prochain. A la fin, les participants seront invités à raconter les traditions orales de leurs familles.  

Le verre de l’amitié terminera cette veillée. Renseignements : 02 41 39 25 36. Deux autres veillées auront lieu au cours de l’hiver.


Entrée libre et gratuite

mardi 17 octobre 2017

La Vendée Militaire a fait le plein de convives !

        Prévu pour quatre-vingt personnes, c'est finalement plus d'une centaine de convives qui participeront au banquet de la Vendée Militaire, le 21 octobre prochain à Mauléon. La Vendée Militaire prie les retardataires de bien vouloir l'excuser, mais il ne lui est plus possible d'accueillir de nouveaux convives au repas.

      Bien entendu les participants seront encore plus nombreux à l'inauguration de la restauration de la croix Tonnelet à Maulévrier et de sa plaque commémorative sur son socle à 15h30 puis à la veillée vendéenne à 16h00, salle paroissiale à Toutelmonde.
      Dominique Lambert évoquera Nicolas Stofflet et René-Jean Tonnelet, deux gardes-chasse dans l'épopée vendéenne. Après la Veillée, Jean-Claude Moguet, présentera ses figurines des guerres de Vendée. La famille des anciens propriétaires de la Frogerie sera également représentée par certains de ses membres.

Renseignements sur cette journée : 02 41 39 25 36

Journée du 21 octobre 2017 : les rendez-vous et les itinaires en carte

Voici les 4 cartes pour rester groupés et pour arriver tous en temps et en heure à chaque étape !
A cette fin, privilégions le co-voiturage...


 les rendez-vous de cette journée du 21 octobre 2017

10h20 La Frogerie-Chapelle des Martyrs-Toutlemonde

09h20 Toutlemonde-Chateau de la Frogerie



15h00 Mauléon-Croix Tonnelet-Toutlemonde

12h40 Toutlemonde-Mauléon


vendredi 6 octobre 2017

Vendée : la justice autorise la crèche de Noël

     


La cour administrative d'appel de Nantes a autorisé aujourd'hui le département de la Vendée à installer temporairement une crèche de Noël dans ses locaux, estimant qu'elle résultait d'un "usage local" qui n'était pas contraire au principe de laïcité, selon des sources judiciaires.
    Les juges administratifs ont ainsi annulé le jugement rendu le 14 novembre 2014 par le tribunal administratif de Nantes, qui avait interdit cette crèche au nom du principe de la laïcité contenu dans la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État.
      La cour de Nantes avait déjà annulé une première fois ce jugement, le 13 octobre 2015, et autorisé cette crèche de la Nativité, mais l'affaire avait été portée devant le Conseil d'État, qui lui avait demandé en novembre dernier de revoir sa copie.
Selon la jurisprudence de la plus haute autorité administrative, une crèche de Noël ne peut être installée de manière temporaire dans l'enceinte d'un bâtiment public qu'à la condition de présenter "un caractère culturel, artistique ou festif" et de répondre à un "usage local".
   Appliquant les critères du Conseil d'État, les juges nantais ont estimé "que l'installation temporaire d'une crèche de Noël dans l'hôtel du département de la Vendée résulte, compte tenu des caractéristiques de la crèche et de ses conditions d'utilisation, d'un usage culturel local et d'une tradition festive de plus de 20 ans constituant des circonstances particulières", écrit la cour dans un communiqué.
La crèche litigieuse est, "depuis décembre 1990, installée chaque année, durant la période de Noël, dans le hall de l'hôtel du département de la Vendée, soit depuis plus de 20 ans à la date de la décision contestée", soulignent notamment les juges dans l'arrêt rendu aujourd'hui.

A noter que cette crèche, installée dans les locaux du Conseil général de la Vendée, avait été voulue par Philippe de Villiers, financée sur ses propres deniers au début des années quatre-vingt-dix, il y a donc plus de vingt ans. Son successeur à la tête du département s’était empressé de la supprimer à la première injonction des forces laïques. Fort de ce jugement, le nouveau président actuellement en place devrait donc la réinstaller pour la fête chrétienne de la Nativité 2017.


Communiqué par Henry Renoul

mercredi 4 octobre 2017

30 septembre 2017 - Pèlerinage à Notre-Dame-du-Marillais


Une procession
en route vers Notre-Dame de Charité
à Saint Laurent de la Plaine
Jacques Cathelineau porte
 la croix de la paroisse du Pin-en-Mauges
(Vitrail de Clamens
dans la chapelle Notre-Dame de Charité) 
Organisé par le Prieuré de Gatines (Fraternité Saint-Pie X), un pèlerinage a eu lieu le samedi 30 septembre dernier, autour de Jacques Cathelineau. Les pèlerins, très nombreux, venus de l'Anjou, de la Vendée, de la Loire-Atlantique, etc, se retrouvèrent au Pin-en-Mauges à 8h00 du matin. Grâce à l'amabilité de M. Jean-François de Villoutreys, les pèlerins traversèrent le parc du château du Bas-Plessis, et gagnèrent bientôt La Boutouchère où ils firent la pause déjeuner. Puis prières et processions à la chapelle Saint-Charles. Cette chapelle fut bâtie en 1858 par le comte Théodore de Quatrebarbes pour abriter une partie des restes de Jacques Cathelineau, mort à Saint-Florent-le-Vieil le 14 juillet 1793, et de son fils, Jacques-Joseph, tué à La Chaperonnière en juin 1832. Les pèlerins poursuivirent leur route vers l'abbatiale et le célèbre tombeau de Bonchamps. Enfin, à 17h00 une magnifique messe traditionnelle était célébrée en la chapelle Notre-Dame-du-Maillais, haut lieu de dévotion mariale. Une première depuis plusieurs dizaines d'années. Bien entendu la messe, célébrée par l'abbé Ramé, avait été permise par Mgr l'Evêque d'Angers. Un des bienfaits du Motu Proprio.

Un moment de grande émotion, dans le vivant souvenir des héros et des martyrs vendéens. La Vendée Militaire était représentée par son président et la trésorière.

dimanche 1 octobre 2017

Un livre très attendu



Qui mieux que l'auteur de La Cause du peuple et directeur de la chaîne Histoire pouvait mettre en mots et en images la guerre emblématique de la Contre-Révolution ? Patrick Buisson a réalisé de bout en bout ce superbe album qui comprend quelque 150 illustrations, dont de nombreuses méconnues ou inédites : tableaux, gravures, drapeaux, vitraux, emblèmes, armes et objets éclairent un texte original et enlevé qui fait une large place à des mémoires et témoignages contemporains.

ISBN : 9782262072544
16/11/2017
L'album-référence.