24 novembre 2017 veillée vendéenne à La Tourlandry animée par Dominique Lambert, foyer Saint-Vincent à partir de 20h.

lundi 30 novembre 2015

Aux Editions La Chouette de Vendée

Un nouveau livre, de notre ami et collaborateur Maurice Bedon, sera bientôt en librairie.



    Voici un ouvrage qui sera le bienvenu. La dernière étude sur Le Canton de Chantonnay à travers l’histoire, de Louis Brochet, remonte, en effet, à 1899. Il convenait, non seulement d’actualiser le propos, mais aussi de combler une lacune préjudiciable à la bonne connaissance de notre petit «pays». 
    Les touristes, de plus en plus nombreux à fréquenter la Vendée intérieure, y trouveront leur compte. Les habitants du Canton y découvriront, également, une mine de renseignements précieux sur leur environnement quotidien. 
    Situé au coeur du Département, le Canton de Chantonnay résume, en un saisissant abrégé, toutes les caractéristiques de la Vendée d’hier et d’aujourd’hui. Il en est une sorte de vitrine. 
     Nul mieux que Maurice Bedon ne pouvait s’en imprégner. Ses recherches archéologiques et historiques, menées pendant près de vingt ans, l’ont comme l’évolution économique de notre Canton. 
    A chaque ligne apparaît l’intimité qui lie l’auteur à son sujet. Les références et rapprochements éclairent d’un jour nouveau des lieux et des demeures qui nous sont familiers, mais que nous ne devinions pas aussi riches de souvenirs et d’histoire. 
    Qu’on se laisse prendre par le charme captivant de ce récit. Alors, les récentes constructions d’écoles, de logements et d’usines prendront, à nos yeux, une lumière différente, s’inséreront dans le temps comme dans l’espace, pour ne faire qu’un seul et même pays où s’active une population heureuse. Heureuse, parce qu’elle a su éviter l’urbanisation excessive, parce qu’elle est invitée en permanence à vivre avec la nature. 

Extrait de la préface de Michel Crucis 

Ouvrage d’environ 400 pages tout quadri - Plus de 340 illustrations - Format 210 x297 mm Imprimé sur couché mat 150 g cousu - Couverture quadri cartonnée, rembordée, pelliculage brillant. 

PARUTION janvier 2016

BULLETIN DE SOUSCRIPTION à renvoyer avant le 20 décembre 2015 (dernier délai) aux Editions de la Chouette de Vendée», 4 La Gerbaudière - 85140 Saint-Martin-des-Noyers Mail : lachouettedevendee@gmail.com
NOM ................................................................. Prénom .............................................................................................................. 
Adresse .......................................................................................................................................................................................... 
Code Postal ...................................................... Ville .................................................................................................................... 
Tél. ................................................................... Mail .................................................................................................................... 

Prix de vente à la souscription : 30 - Prix de vente après parution : 35

Je souscris à l’édition du livre «Le Canton de Chantonnay, son Histoire, ses Monuments» pour ............................. exemplaire(s) soit 30 euros x ................ = ............................................... Euros Je joins à ce bulletin un chèque de................ .................. Euros à l’ordre de «Edition de La Chouette de Vendée» 

Fait à ................................................ le .............................................. 2015
Signature


samedi 28 novembre 2015

Gérard-Marie Supiot : la Vendée et la généalogie

 Notre ami et administrateur de la Vendée Militaire, Gérard-Marie Supiot, tenait le stand de la section généalogie de la S.L.A., lors du salon des collectionneurs à Chemillé. On connaît le dévouement de Gérard-Marie pour notre association, et son intérêt pour l'histoire du choletais.


mercredi 25 novembre 2015

LES CARTES POSTALES ANCIENNES ET LES GUERRES DE VENDEE V

      Au mois de septembre dernier nous avons commencé à publier sur le blog de « Vendée Militaire » une série d’articles dont nous vous présentons aujourd’hui le cinquième point. Il s’agit en réalité du sixième article puisque la dernière fois nous avons accédé à vos demandes en doublant les exemples illustrant le point IV. Cette série d’articles a pour objectif de montrer de quelle manière les cartes postales, datant du tout début du XXème siècle, peuvent aider à écrire l’histoire locale et par voie de conséquence celle des Guerres de Vendée.
5°- Les cartes postales anciennes conservent le souvenir des cérémonies mémorielles :
Les toutes premières cartes postales réalisées à partir de photos (éditées à Nancy ou à Paris) sont apparues dans le département de la Vendée vers 1894. Et c’est Lucien Amiaud qui, au mois de novembre 1897, a été le premier photographe vendéen à éditer des cartes postales.
   Il a été suivi dès 1898 par Donatienne de Suyrot et par Jules Robuchon. Ce dernier utilisait encore, à cette date, des clichés réalisés sous le second empire. Pratiquement tout de suite, les photographes vont en venir à éditer des vues de cérémonies officielles, politiques, religieuses, scolaires, sportives ainsi que des accidents, des catastrophes naturelles et des faits divers.
Comme cérémonie, la première de la catégorie est sans doute l’inauguration de la statue de Sébastien Luneau à La Roche-sur-Yon le 22 mai 1899. Cette pratique a connu son âge d’or dans la période 1900-1914 ; et cela s’explique facilement car à cette époque l’usage de la photo n’est pas encore vraiment parvenu dans le domaine privé.
En outre, les journaux quotidiens ne sont pas encore illustrés de photos. On ne trouvait alors des illustrations que dans les périodiques (d’où d’ailleurs leurs noms : « l’Illustration » ou « le Monde Illustré » par exemple). La population avait donc le désir légitime de conserver le souvenir photographique d’un événement qu’elle avait vécu. Les photographes vont donc s’adapter pour attirer les clients en réalisant d’abord une seule photo souvenir, puis un reportage de plusieurs cartes numérotées, enfin de véritables carnets reliés.
C’est dans ce cadre qu’apparaissent ainsi les nombreuses photos d’évènements dans les domaines les plus divers. Malheureusement, il en existe trop peu dans cette production vendéenne qui concernent directement les Guerres de Vendée. La raison en est évidemment que les grandes associations de la Mémoire Vendéenne organisatrices d’évènements n’existaient pas encore à cette époque. Nous vous présentons tout même, ci dessous, une de ces cartes.

lundi 23 novembre 2015

Génocide vendéen

A propos de l'ouvrage d'Anne Rolland-Boulestreau, Les colonnes infernales, la critique au vitriol d'Anne Bernet (L'Homme Nouveau, n°1598 du 26 septembre 2015)

Ajouter une légende

lundi 16 novembre 2015

Attentats à Paris : le message de Monseigneur le Duc d'Anjou



"Au moment où la lâcheté provoquant l'horreur endeuille Paris et la France toute entière, je fais part de ma profonde émotion. Mes pensées et mes prières vont aux victimes et à leur famille. Aux morts et aux blessés innocents. Aux gardiens de la sécurité et de la santé. Au-delà de la douleur et de l'indignation, face à cet acte de guerre, il appartient à tous d'être responsables et confiants en l’avenir. Comme en d'autres temps troublés, la France retrouvera sa paix et sa grandeur par l'union autour de ce qui a toujours fait sa force et sa constance, ses valeurs, puisées aux sources de son histoire".



vendredi 13 novembre 2015

Un moment fabuleux de télévision, Philippe de Villiers répond aux questions d'Armel Joubert des Ouches

C'est un peu long à regarder mais très instructif afin de bien comprendre tout ce qui se passe aujourd'hui.
On imaginait un peu mais après l'avoir écouté, on comprend mieux la déconstruction de la France et du monde que l'on connait depuis quelques décennies.
Et surtout, faites suivre, il faut que les français sachent car cette interview ne passera jamais sur les grands médias.

mardi 3 novembre 2015

LES CARTES POSTALES ANCIENNES ET LES GUERRES DE VENDEE IV (suite)

    Nous allons poursuivre aujourd’hui encore, par une suite donnée au quatrième volet, la série d’articles que nous avons commencée au début du mois de septembre 2015. Cette dernière a pour objectif de présenter de quelle manière les cartes postales datant du début du XXème siècle (documents d’un genre nouveau), pouvaient servir à écrire l’histoire locale et par conséquent celle des Guerres de Vendée. Or, à la suite de la parution du volet précédent, il nous a été beaucoup demandé de publier d’autres cartes postales avec des légendes. Aussi, répondant à ces sollicitations, nous complétons les cinq cartes qui illustraient nos propos par une série de cinq autres cartes postales.

4°- Les cartes postales anciennes préservent les récits du XIXème siècle (suite) : 

    Comme nous l’avons déjà expliqué, certains éditeurs vendéens ont parfois fait imprimer sur leurs cartes postales, en plus de la légende stricto sensu, un petit texte qui expliquait l’événement, décrivait le contexte général ou retranscrivait un récit plus ou moins légendaire. Comme le photographe Eugène POUPIN de Mortagne sur Sèvre (Vendée) était sans doute le spécialiste de la question, nous retrouverons fréquemment de ce fait ses documents. Il s’agit souvent d’informations rapportées, il faut donc les lire avec beaucoup de réserve car elles contiennent souvent des erreurs ou des approximations. Elles ont tout de même le mérite : de retranscrire des récits souvent intéressants (parfois tombés dans l’oubli), de montrer que le souvenir des Guerres de Vendée était resté vivant à la Belle Epoque et de nous présenter des sites liés à l’histoire de la Vendée Militaire. Nous complétons donc par cinq nouveaux exemples choisis.
C.P. M.B (reproduction interdite)