Le 24 juin 2017. Journée vendéenne à Saint-Pierre-Montimart. Pose de plaque commémorative, à la mémoire de la famille d'Armaillé décimée pendant les guerres de Vendée, sur la croix de La Menantière, relevée par la Vendée Militaire.... Journée ouverte à tous. Renseignements :02.41.39.25.36

mercredi 24 octobre 2012

La Journée de Vendée Militaire à La Jumellière

L’association Vendée Militaire organisait samedi dernier, 20 octobre, une journée à la mémoire du chanoine F. Uzureau à La Jumellière, près de Chemillé. 

Inauguration de la plaque commémorative (de gauche à droite) :
Jean Uzureau, Joseph Baranger (premier adjoint), Dominique Lambert et Jacky Blon
François Constant Uzureau est né à La Jumellière en 1866. Ordonné prêtre en 1890, il reçut la charge d’aumônier de la prison d’Angers et du Champ des Martyrs d’Avrillé. Ce passionné d’histoire de l’Anjou et des Guerres de Vendée est passé à la postérité pour avoir dépouillé une somme immense d’archives à partir desquelles il a publié, sa vie durant, un nombre considérable d’ouvrages. Sa bibliographie prolifique, et jusqu’à présent incomplète, est en cours d’élaboration sous l’égide de Vendée Militaire. Elle devrait former à elle seule un ouvrage de 500 pages, tant ses écrits sont nombreux. Le président de l’association, Dominique Lambert, a souligné à plusieurs reprises la contribution essentielle de cet historien à la connaissance des Guerres de Vendée. C’est la raison pour laquelle il a souhaité lui rendre hommage lors de cette journée.
  

Le programme a commencé à 10h par une messe célébrée en l’église de La Jumellière par l’abbé Jacques Gourdon, petit-neveu du chanoine Uzureau, qui officia avec le calice de son grand-oncle. Les participants se sont ensuite rendus à quelques pas de là, devant le cimetière, pour inaugurer la plaque commémorative scellée dans le mur près de l’entrée, sous une petite pluie d’automne envoyée par le Ciel pour la bénir. Après une courte allocution de Jean Uzureau, autre petit-neveu de l’historien, et de Dominique Lambert, la plaque fut dévoilée : Dans ce cimetière repose le chanoine F. Uzureau (1866-1948) Historien de l’Anjou et des guerres de Vendée, Vendée Militaire, 20 octobre 2012.
 
Tout le monde est alors remonté en voiture, en direction de Chemillé, pour déjeuner à l’Auberge de l’Arrivée. C’était là l’occasion de faire plus ample connaissance avec les membres de l’association autour d’un excellent repas. Dominique Lambert n’a d’ailleurs pas manqué de saluer les Brigands du Bocage lors de ses remerciements.

Tombe du chanoine Uzureau dans le cimetière de La Jumellière

Passé ce moment de convivialité, chacun a repris le chemin du cimetière de La Jumellière pour deux dépôts de gerbes, le premier sur la tombe du chanoine Uzureau, le second sur celle de la famille de Cacqueray, entièrement restaurée par des bénévoles de l’association, et sur laquelle le général de Cacqueray a retracé la vie mouvementée de son ancêtre au temps de la Révolution.


L’hommage au chanoine Uzureau était réservé pour la veillée vendéenne – la 197e ! – animée dans la salle des Deux Chênes. Dominique Lambert y a brossé un portrait de l’historien avec la verve des grands conteurs. Une centaine de personnes étaient présentes pour écouter ce passeur de mémoire. Deux heures durant, sans le moindre accroc, ses paroles nous ont plongés dans les archives que le chanoine a ouvertes à notre connaissance, puis entraînés à l’époque des Guerres de Vendée, lorsque la colonne infernale de Cordelier ravageait la paroisse de La Jumellière. Pour qui n’a pas eu la chance d’assister à cette veillée, Vendée Militaire la proposera prochainement dans le DVD souvenir de cette journée.
  
Un livre retraçant l'histoire de La Jumellière et du chanoine Uzureau a également été présenté au public. Ce nouveau titre est disponible auprès de l'association, au prix de 33 euros (port compris).